Le spécialiste de l’allaitement et des produits naturels pour l’enfant et la maman

La mise en route de l'allaitement

Les clefs du succès

Voici les principaux points à respecter autant que possible pour s'assurer que l'allaitement soit un succès.


La cohabitation jour et nuit, dès la naissance si possible

 

Le fait que la maman et son nouveau-né soient en permanence ensemble les premiers temps n'a que des avantages : d'une part ils ont (normalement) envie d'être ensemble donc les séparer pour d'autres raisons que des raisons médicales est cruel, et d'autre part les signaux qu'ils s'envoient mutuellement favorisent la production de lait. N'oublions pas que nous sommes des mammifères et que, même si c'est inconscient, nous réagissons beaucoup aux odeurs. Ainsi, la proximité de sa mère et de sa bonne odeur de lait va inciter un bébé qui dort beaucoup à téter davantage, alors que s'il est loin d'elle dans une chambre à part, il risque de se mettre en économie d'énergie et de se rendormir sans se manifester. La maman est elle aussi sensible à l'odeur de son bébé qui est unique et qui stimule son instinct de protection donc d'alimentation. Par ailleurs, si son bébé est à côté d'elle, la maman captera les signaux visuels qui indiquent qu'il est prêt à téter et pourra anticiper le besoin sans attendre les pleurs, qui fatiguent autant le bébé que son entourage.


L'allaitement sans restriction, avec les bons repères


Savoir allaiter à la demande, mais de façon efficace, est tout un art, qui se maîtrise rapidement une fois qu'on a les bons repères : voir chapitre Quelques repères pour un allaitement serein


Ne pas donner de compléments sauf en cas d'absolue nécessité


Les compléments de lait artificiel masquent la demande. Lorsque le bébé a besoin de davantage de lait, il faut qu'il puisse en informer la maman, et cela se fait par la succion. Si on lui donne un biberon de complément, l'information ne passe pas, et c'est le début d'un cercle vicieux qui s'enclenche : la maman risque d'avoir de moins de moins de lait.


Eviter les tétines et sucettes


Les tétines des biberons sont très perverses : elles désapprennent au bébé à prendre correctement le sein. En effet la mâchoire du bébé ne se positionne pas de la même façon sur une tétine que sur un biberon. Donc si le bébé a déjà du mal à comprendre comment bien se positionner au sein, il risque de comprendre encore moins en utilisant un biberon et en recevant du lait alors que sa bouche est dans une autre position que celle qui est la bonne au sein... De plus, la tétine délivre du lait sans le moindre effort ! Les bébés les plus paresseux mettront de côté la douceur du sein maternel pour préférer cet objet qui donne à manger sans qu'il y ait à téter au préalable !

 

Quant aux sucettes, de façon peut être moins nette mais du coup plus insidieuse que les biberons, elles peuvent aussi masquer une demande de lait en apaisant le besoin de succion du bébé. Elles doivent donc rester une aide ponctuelle dans les moments les plus pénibles, en se disant que le plus vite on s'en débarrasse le mieux c'est... Je précise qu'on n'est pas obligé de passer par l'étape sucette, de nombreux bébés s'en passent très bien (sans pour autant prendre leur pouce).


Allaiter en couple


Le rôle du père dans l'allaitement est très important. C'est pourquoi le sujet doit être abordé pendant la grossesse pour que chacun puisse donner son avis. Bien sûr, c'est la femme qui allaite, avec son corps. Mais elle allaite l'enfant de son conjoint, qui a donc son mot à dire. Et plus le couple sera en phase, plus la femme passera mieux les difficultés de l'allaitement car elle aura un véritable soutien actif (et même pro-actif!)


S'entourer de personnes positives, rencontrer d'autres mamans allaitantes


L'entourage a toujours tout un tas de conseils à donner à une femme qui allaite au sujet de son allaitement. Et ceux qui s'y connaissent le moins sont souvent ceux qui parlent le plus fort. C'est pourtant à vous de choisir à qui vous avez envie de parler de votre allaitement, car il ne regarde que vous et le père de l'enfant, ainsi que le professionnel de santé qui suit votre bébé. C'est votre choix. Le fait d'être bien renseignée vous servira à ne pas vous sentir perdue dans toutes ces remarques, et à tenir votre cap. Mais l'idéal est tout de même de rencontrer d'autres femmes et couples qui sont sur la même longueur d'ondes que vous. Les associations d'accompagnement à la parentalité et de soutien à l'allaitement sont des endroits idéaux pour ces rencontres !

 

 

 

 

>> Quelques repères pour un allaitement serein

Grandir Nature, c'est PLUS DE 40 MARQUES qui vous
accompagnent au quotidien, de la grossesse à l'allaitement.

Découvrez nos marques...