Le spécialiste de l’allaitement et des produits naturels pour l’enfant et la maman

Se préparer pendant la grossesse

Choisir sa maternité

Choisir le lieu où l'on va accoucher n'est pas anodin car bien souvent il conditionne le déroulement de cet événement unique qu'est une naissance : chaque maternité a ses habitudes, plus ou moins négociables... En général, de nombreuses choses sont imposées aux futurs parents, et, si on n'y a pas réfléchi auparavant, la naissance risque fort de ne pas se passer du tout comme on le désirait.


Les questions à poser pour bien choisir sa maternité


Voici donc quelques exemples de questions à poser lors de la visite, dans l'optique d'une naissance la plus naturelle possible. Vous pourrez ensuite faire votre choix en toute connaissance :

  1. Est-ce la même personne qui accompagne le travail et l'accouchement ?
  2. Peut-on déambuler librement pendant le travail ? Est-on systématiquement sous perfusion et monitoring continu ?
  3. Peut-on prendre un bain en milieu de travail ?
  4. Le futur père (ou une autre personne choisie) peut-il être présent tout au long de l'accouchement ?
  5. L'épisiotomie est-elle systématique ? (il faut savoir à ce sujet que l'épisiotomie de routine est de plus en plus remise en question, et que si vous n'en voulez pas, vous avez la loi avec vous puisque celle du 4 mars 2002 sur le droit des malades stipule qu'aucun geste médical ne peut être imposé contre la volonté du patient)
  6. Peut-on choisir la position lors de l'expulsion ?
  7. Peut-on garder le bébé avec soi en salle d'accouchement ou est-il systématiquement mis en couveuse pendant une heure ? (Quand on sait que le réflexe de succion est maximum chez le nouveau-né 30 minutes après sa naissance, et que pour le réchauffer, rien n'est plus adapté que le corps de sa maman, on se demande pourquoi alors lui imposer un séjour en couveuse !).
  8. Le bébé peut-il ensuite dormir dans la chambre de sa maman ? Y a t il un lit de cododo ?
  9. L'équipe médicale aide-t-elle la nouvelle maman à allaiter ? La laisse-t-elle libre des horaires de tétée ?
  10. L'équipe laisse-t-elle les parents faire les soins au bébé s'ils le désirent ?
  11. En cas de suivi de la grossesse par une sage-femme libérale : un plateau technique est-il prévu pour les sages-femmes libérales ? (ceci permet d'accoucher avec la personne qui a suivi la grossesse).

 

Qu'est ce qu'un hôpital ami des bébé ?


C'est une démarche de qualité certifiée par le label IHAB : Initiative Hôpital Ami des Bébés. Ce projet a été initié par l'UNICEF et l'OMS et est en place dans de nombreux pays. En France il y a quelques établissements concernés (cela peut changer d'une année sur l'autre, car le label est valable seulement 4 ans, pour que la qualité soit évaluée régulièrement).


Onze conditions doivent maintenant être mises en place pour qu'une maternité puisse obtenir ce label :

  1. Adopter une politique d'allaitement maternel formulée par écrit.
  2. Donner à tous les membres du personnel soignant les compétences nécessaires pour mettre en oeuvre cette politique.
  3. Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l'allaitement maternel.
  4. Placer le bébé en peau à peau avec sa mère immédiatement la naissance, pendant au moins une heure et encourager la mère à reconnaître quand le bébé est prêt à téter, en proposant de l'aide si besoin.
  5. Indiquer aux mères comment pratiquer l'allaitement au sein et comment entretenir la lactation même si elles se trouvent séparées de leur nourrisson.
  6. Ne donner aux nouveau-nés aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel, sauf indication médicale.
  7. Laisser l'enfant avec sa mère 24h par jour.
  8. Encourager l'allaitement au sein à la demande de l'enfant.
  9. Ne donner aux enfants nourris au sein aucune tétine artificielle ou sucette.
  10. Encourager la constitution d'associations de soutien à l'allaitement maternel et leur adresser les mères dès leur sortie de l'hôpital ou de la clinique.
  11. Respecter  le Code International de commercialisation des substituts du lait maternel, code dont la vocation est de protéger l'allaitement maternel en assurant une utilisation correcte des préparations pour nourrissons quand elles sont nécessaires, en informant correctement les parents, et ceci sans conflits d'intérêts.

Un douzième critère est en train de se mettre en place en France, qui traite de l'accompagnement des mères pendant le travail et l'accouchement.

 

 

 

>> Avantages et inconvenients de l'allaitement

Grandir Nature, c'est PLUS DE 40 MARQUES qui vous
accompagnent au quotidien, de la grossesse à l'allaitement.

Découvrez nos marques...