Le spécialiste de l’allaitement et des produits naturels pour l’enfant et la maman

Se préparer pendant la grossesse

Avantages et inconvénients de l'allaitement

Avec l'arrivée prochaine de bébé surviennent de nombreux questionnements sur l'allaitement : 

  1. Combien de temps vais-je allaiter ?
  2. Vais je continuer après la reprise du travail ?
  3. Est ce que cela abîmera mes seins ?

Et tout simplement


VAIS JE ALLAITER ?


Pour répondre à ces questions que se posent de nombreuses femmes enceintes, voici, en toute objectivité, les avantages et inconvénients.


Avantages de l'allaitement :


1. Votre lait est le meilleur aliment au monde pour votre bébé. Il est parfaitement adapté à ses besoins et change au cours de la croissance de l'enfant, et aussi au cours d'une même tétée : il est désaltérant au début, puis s'enrichit en graisse en milieu de tétée pour être très nutritif. Avec l'allaitement, il n'y a pas à calculer la quantité de lait et de biberons à donner : bébé le fait pour nous, et il le fait bien. Faisons-lui donc confiance et donnons lui le sein quand il le réclame (voir paragraphe sur l'allaitement à la demande). La production de lait dépend des tétées : elle suit la demande de l'enfant.


2. L'allaitement est extrêmement économique.


3. Il est très pratique: le lait est toujours prêt et à la bonne température. De plus, il n'y a pas à stériliser des armées de biberon. Tout cela est très appréciable pour les petits et grands voyages.


4. L'allaitement aide à préserver l'enfant des allergies, surtout s'il est exclusif pendant 6 mois, âge auquel le système immunitaire du bébé arrive à maturité. Il est donc recommandé, notamment si les parents ont un terrain allergique, de ne pas donner d'aliment autre que le lait maternel avant les 6 mois de bébé.


5. L'allaitement protège votre enfant des maladies contagieuses : votre lait contient les anticorps que vous fabriquez en réponse aux pathogènes de votre environnement. Un bébé allaité a moins de risques de développer un diabète, de souffrir d'obésité (et de tout un tas d'autres maladies au sujet desquelles il n'y a pas d'étude encore). Une femme qui allaite est quant à elle bien mieux protégée contre divers problèmes de santé, notamment le cancer du sein et de l'ovaire, et plus elle allaite, plus elle sera protégée. Son risque de fracture du col du fémur est divisé par deux !


6. L'allaitement est très épanouissant pour l'enfant, qui se délecte du contact et de l'odeur de la peau de sa maman. Pour elle, ce sont tout simplement de merveilleux moments de retrouvailles sans équivalent.


7. L'hormone de la montée de lait (l'ocytocyne) est aussi une hormone relaxante qui permet à la maman de se rendormir rapidement la nuit, ce qui n'est pas le cas lors de la préparation d'un biberon!


8. Enfin, l'allaitement permet aussi à l'utérus de retrouver plus rapidement sa taille normale.

 


Inconvénients de l'allaitement :


1. L'allaitement mobilise beaucoup d'énergie chez la femme qui peut donc se sentir plus fatiguée que d'habitude. Elle doit par conséquent se reposer davantage, s'alimenter et s'hydrater correctement. Plutôt plaisant que son propre bien-être conditionne aussi celui de son bébé... Mais quand on y regarde de plus près, les femmes qui n'allaitent pas sont aussi très fatiguées... par ce petit être qui les sollicite tellement ! Il est vrai que les bébés allaités, n'étant pas « assommés » par le lait artificiel (moins digeste), se réveillent en général plus la nuit. Une solution agréable pour tout le monde est d'utiliser un lit de cododo pour les premiers mois.


2. Les crevasses sont dues à un mauvais positionnement du bébé au sein : elles ne sont pas une fatalité incontournable ! Pour les éviter, il faut être très vigilante au début, et d'autant plus quand on est fatiguée par l'accouchement et que les bras ne peuvent pas porter longtemps. Dans ce cas, le mieux est d'allaiter couchée sur le côté ou d'empiler des coussins pour que le bébé soit juste à la bonne hauteur. Il faut être également très attentive à ce que la bouche du bébé soit très grande ouverte.


3. Les montées de lait intempestives ont souvent lieu dans les 2 ou 3 premiers mois (je précise que cela n'arrive pas à toutes les femmes, mais celles qui les vivent peuvent se dire que c'est plutôt bon signe!!). Ensuite, les seins se disciplinent et on en fait ce qu'on veut ! Il est bien dommage que, très souvent, les femmes arrêtent d'allaiter vers les 3 mois de leur enfant, alors que justement, c'est là que tout devient facile. Cela est du en majorité à la reprise du travail, or il est tout à fait possible de concilier les deux (voir information « allaitement et travail »).


4. Fausse légende : la tétée ne déforme pas les seins !! C'est en fait au moment de la grossesse qu'ils subissent les plus grosses modifications. Un sevrage trop brutal ou un blocage de la montée de lait seront bien plus dommageables pour la forme des seins qu'un allaitement, même très long, avec un sevrage en douceur.

 

 

 

 

>> L'accouchement

 

Grandir Nature, c'est PLUS DE 40 MARQUES qui vous
accompagnent au quotidien, de la grossesse à l'allaitement.

Découvrez nos marques...